à propos

 

“Le Poitou-Charentes regorge de trésors cachés grâce au travail de nombreux producteurs et artisans.

Pour la plupart, c’est une affaire de famille où le savoir faire se transmet de génération en génération tandis que d’autres ont fait le choix de changer de vie et ainsi de remettre au goût du jour des traditions oubliées.”

Je m’appelle Cindy, et c’est à l’aube de mes 30 ans que j’ai décidé de booster ma vie professionnelle. Manager commercial en grande distribution pendant 9 ans, il était temps pour moi de faire mes valises et de prendre un nouveau départ me ramenant à des valeurs plus humaines et au commerce de proximité, qui à mon sens a un rôle social  plus étendu que n’a pas la grande ou moyenne surface.

Très attachée aux valeurs du bien manger, de la consommation citoyenne et au lien social qui peut se tisser tant avec le client qu’avec le fournisseur j’ai eu l’idée de faire revenir un ancien mode de distribution : l’épicerie itinérante.

C’est à bord de mon camion magasin aménagé en épicerie, que je vous propose un rendez-vous hebdomadaire dans votre commune. Ma tournée se fera dans les communes situées au sud de Poitiers, à savoir les cantons de Mignaloux Beauvoir, La Villedieu du Clain, Gençay.
Au son de mon klaxon vous aurez la possibilité de vous approvisionner en produits alimentaires frais, sains, de saison et surtout locaux provenant de petits producteurs situés à +/- 120km de mon local. Une gamme assez large de produits vous sera proposée à savoir : des fruits et légumes, de la fromagerie, de la crémerie, de la viande, de la charcuterie et de l’épicerie.
Pas de panique si vous n’êtes pas disponible à l’heure de mon passage, mon site internet vous proposera de passer commande de produits au détail que vous pourrez vous faire livrer directement chez vous, sur votre lieu de travail ou même chez un ami.
Faire revenir cet ancien mode de distribution qui nous rappelle le temps où l’on allait chez grand-mère, est un moyen de maintenir une autonomie de consommation pour les personnes à mobilité réduite mais aussi de redynamiser le tissu rural boudé par le commerce.
Une autre valeur sillonnera également les routes à bord de mon épicerie itinérante : Le Bien Manger. Développer les circuits courts pour limiter les intermédiaires et ainsi proposer des prix plus justes pour chacun. 
Le petit plus (qui ne se mange pas !), des accessoires et bijoux “fait main” qui auront toute leur place à bord.