Aux grandes Z’oreilles

No comments yet

alice bioche

 

Après avoir couru pendant des années entre les pattes des vaches de la ferme familiale, Alice Bioche est allée étudier la nature et comment la protéger. Par la suite, elle a appris à transformer le lait, de chèvre dans un premier temps, avec la fabrication de pélardons. Mais l’envie de travailler avec les ânes lui trottait toujours dans la tête. C’est ainsi qu’elle se forme à la traite et l’éducation des ânesses ainsi qu’à la saponification à froid (savonnerie), et en 2016 elle saute le pas et décide de vivre de sa passion, les grandes Z’oreilles vont bientôt naître…

Alice possède en moyenne une dizaine d’animaux avec les mères, les petits de l’année, et les “ados” (entre 1 et 3 ans) qu’elle garde le temps de leur poursuivre leur éducation.

Les grandes Z’oreilles c’est un peu “La femme qui murmurait à l’oreille des ânes” :

* un élevage extensif : les ânesses ne font qu’un petit tous les deux ans, et ne sont complémentées au niveau alimentaire que pour subvenir à leurs besoins et non pour augmenter la quantité de lait produite.

* de l’environnement : en étant refuge LPO et refuge pour chauve-souris, en plantant des haies, en tentant de réduire au maximum les déchets produits…, le temps de réussir à obtenir la mention Nature & Progrès, plus aboutie que le label AB.

* des hommes : en vous proposant des produits de qualités.

 

 

 


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *